Festival interceltique : la transe bretonne en un battement du cœur

Festival interceltique : la transe bretonne en un battement du cœur
Publicité

Aujourd’hui débute le célèbre Festival interceltique de Lorient. Au programme, des dizaines d’artistes bretons et internationaux, dont l’énergique Startijenn. Le groupe emblématique de la transe bretonne vient de sortir son 7e album, une œuvre sombre, entre tradition et modernité.

Parole à l’œuvre

Ils ont créé leur groupe alors qu’ils n’étaient qu’adolescents, collégiens dans le Finistère. Vingt-cinq ans plus tard, ces Bretons jusqu’à l’os viennent de sortir leur 7e album : Tam Ur Galon (« le battement d’un cœur »). Il s’agit bien sûr de Startijenn (« plein d’énergie »).

Le groupe sera en concert ce lundi 8 août à 21h30 au Quai de Bretagne, dans le cadre du Festival interceltique de Lorient.

Entretien avec le guitariste du groupe, Tangi Oillo.

Points abordés durant l’entretien
1/ Choix de la musique bretonne
2/ Nouvel album : construction, écriture, musique
3/ Enregistrement musical : quelle couleur ?
4/ Tradition et modernité
5/ Tournée

Et le traditionnel « coup de coeur artistique » récent en guise de bonus !

Propos recueillis par Pierre GELIN-MONASTIER
.

Photographie à la Une : © Eric Legret



Soutenez-nous gratuitement
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube.

Un petit geste pour vous, un soutien majeur pour nous !



.

.

Newsletter

Sélectionner une ou plusieurs listes :
Publicité

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.