Select Page

Christophe Glockner : « Le théâtre n’est pas une garderie ! »

Christophe Glockner : « Le théâtre n’est pas une garderie ! »
Advertisement

Depuis le 12 octobre 2014 est jouée la pièce Merlin au théâtre du Gymnase. Christophe Glockner est la cheville ouvrière de cette adaptation – à destination du jeune public – de Merlin lenchanteur, œuvre créée l’année dernière aux Bouffes Parisiens. Rencontre.

.

Rien ne le destinait pourtant à devenir metteur en scène. Auteur, compositeur et interprète, il se fait d’abord connaître dans les salles de la chanson française, puis pour des courts-métrages et enfin pour le théâtre, avant de se voir confier, « par accident » avoue-t-il, la mise en scène d’un conte de Victor Hugo puis du Médecin malgré lui en 2001 ; cette dernière pièce, qui sera de nouveau à l’affiche aux Variétés en 2015, mais sous une forme différente, était alors produite par une compagnie spécialisée dans le jeune public.

Jeune public ou spectacle pour enfants ?

L’expression « jeune public » revient souvent dans sa bouche : « Le terme ‘‘spectacle pour enfants’’ est réducteur et inapproprié. Je préfère parler de ‘‘jeune public’’ car l’écriture dune pièce et sa mise en scène nécessitent de travailler sur différents niveaux de lecture. » L’enjeu est d’autant plus important que Christophe Glockner ne souhaite pas infantiliser davantage les enfants, en nivelant le théâtre par le bas : « On considère quun enfant doit être sollicité, occupé, distrait. Selon moi, le théâtre est exactement linverse : lenjeu est dapprendre à lenfant à écouter, à regarder, à recevoir. La scène nest pas une garderie ! »

Si la pièce appartient au répertoire classique, la seule adaptation envisagée est celle des horaires. En revanche, lorsqu’il s’agit de créer un nouveau spectacle pour un public jeune, un travail spécifique est fait sur la langue, la durée de la pièce, la musique et les visuels, afin que toutes les générations, et non seulement les enfants, en profitent : « Pour Merlin, on ma demandé d’être dans lesprit Pixar, qui mêle le côté épique et le côté décalé, comique, burlesque. Tout le reste fut laissé à ma créativité artistique. »

De la créativité artistique, Christophe Glockner n’en manque pas ! En plus de gérer sa propre compagnie, « Machinarev », il travaille actuellement sur des projets divers : une création pour le festival de théâtre hospitalier de Créteil, la mise en scène des Tribulations transsibériennes de Marie-Céline Lachau pour le Guichet Montparnasse, ainsi qu’un duo de cabaret pour tous publics, déjà joué dans près de vingt-cinq pays et dont la sortie française est prévue prochainement… du moins l’espérons-nous.

Pierre MONASTIER



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage