Select Page

« Mamma Mia! Here We Go Again » : Suite dispensable

« Mamma Mia! Here We Go Again » : Suite dispensable
Advertisement

Dix ans après « Mamma Mia! » voici sa suite. Elle aurait pu s’appeler « Mamma Mia 2 » ; mais aujourd’hui les suites ne sont plus numérotées. On ne parle pas de « Mission impossible 6 » – alors qu’on parlait pourtant du 2 ou du 3 – ni de « Jurassic Park 5 ». Pourquoi ? Pour ne pas donner au gogo l’impression trop flagrante qu’il est face à un sequel qui n’a d’autre raison d’être que de capitaliser sur le succès commercial d’une franchise. Vous m’opposerez « Les Indestructibles 2 » et « Hôtel Transylvanie 3 » et vous aurez raison. Mais cela ne redonne pour autant pas beaucoup d’intérêt à ces suites dispensables.

Mamma Mia ! Here We Go Again, Affiche

Cette introduction augure mal de ma critique. On cherche désespérément l’intérêt de donner une suite au film de 2008, lui même adapté de la comédie musicale créée à Londres en 1999 par Catherine Johnson et voué depuis lors à une gloire intergalactique. Tout semblait avoir été dit de Donna (Meryl Streep), de sa fille Sophie (Amanda Seyfried) et de sa paternité compliquée avec Sam (Pierce Brosnan), Harry (Colin Firth) et Bill (Stellan Skarsgård). Tout surtout semblait avoir été chanté des principaux tubes de Abba : « Mamma Mia », « Dancing Queen », « Super Trooper », « The Winner Takes It All »…

De quoi une suite pouvait-elle être faite ? Comment raconter une histoire sans répéter la même ? Quels tubes reprendre sans bégayer ? Les producteurs choisissent la solution la plus paresseuse : un scénario qui revient en flashbacks sur la rencontre de Donna jeune avec les trois pères putatifs de Sophie et une bande son qui mêle hits et chansons moins connus (parmi lesquels l’iconoclaste « When I Kissed the Teacher »).

Le resultat réjouira les fans et les autres tant la rythmique sucrée des chansons de Abba et les chorégraphies bollywoodiennes qui les accompagnent débordent d’une communicative énergie. Une telle indulgence est largement incompréhensible. Car l’histoire courue d’avance est sans intérêt, le jeu des acteurs horripilant (Lily James, remarquée dans « Downton Abbey » et « Le Cercle litteraire de Guernesey » est à baffer) et les chansons moins euphorisantes que celles de la face A. Le seul intérêt de ce « Mamma Mia 2 » : pouvoir organiser une soirée à thème sans regarder deux fois le même film.

 

Tony PARODI



  • Sortie : 25 juillet 2018
  • Genre : comédie musicale
  • Classification : tous publics
  • Avec Meryl Streep, Amanda Seyfried, Colin Firth, Pierce Brosnan, Stellan Skarsgard, Dominic Cooper, Lily James, Andy Garcia
  • Scénario : Ol Parker
  • Image : Robert D Yeoman
  • Musique : Anne Dudley
  • Distribution : Universal Picture France

En savoir plus sur le film avec CCSF : Mamma Mia ! Here We Go Again

http://chacuncherchesonfilm.fr/film/135680-mamma-mia-here-we-go-again

 



Découvrir toutes nos critiques de films



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage