La Commission de l’aide nationale à la création de textes dramatiques s’est réunie les 2 et 3 novembre derniers pour désigner, parmi trois cent soixante-et-onze textes déposés, les vingt-cinq nouveaux lauréats : dix-sept en littérature dramatique, deux en traduction, un en dramaturgies plurielles et cinq encouragements.  

Littérature dramatique
Quand toute la ville est sur le trottoir d’en face de Jean Cagnard
Les Toilettes de l’entreprise de Tristan Choisel
Cathédrale des cochons de Jean D’Amérique
Chère chambre de Pauline Haudepin
Jellyfish de Loo Hui Phang
M’aime pas mort d’Aurore Jacob
Les Chants anonymes de Philippe Malone
Le Gardien de mon frère de Ronan Mancec
Pour un temps soit peu de Laurène Marx
Lichen de Magali Mougel
L’OISEAU d’Anna Nozière
A la carabine de Pauline Peyrade
78.2 de Bryan Polach
Bagarre de Karin Serres
Les Forteresses de Gurshad Shaheman
Chaisecabeau de Jóan Tauveron
Fins de service de Lucie Vérot

Traductions
L’Aveu de Wael Kadour traduit de l’arabe par Wissam Arbache et Hala Omran
Le Drame de Mirjana et de ceux qui l’entourent d’Ivor Martinić, traduit du croate par Karine Samardzija

Dramaturgies plurielles 
Death Breath Orchestra d’Alice Laloy et Eric Ricordier

Encouragements
Minimal de Camille Azaïs
Lecture américaine de Daphné Biiga Nwanak
Mamadou et le continent des promesses d’Aziz Ennejmy et Florence Moinerie
Capharnaüm d’Alexandra-Shiva Mélis
10kg de Lau Nova

.



Photographie de Une – ARTCENA – extérieur (crédits : Sébastien Cotte)