Select Page

Spectacle jeune public : l’univers aventurier de Jules Verne à portée d’enfants

Spectacle jeune public : l’univers aventurier de Jules Verne à portée d’enfants
Advertisement

La Compagnie Noir Titane, originaire de Montpellier, vient de créer son premier spectacle jeune public, librement inspiré des œuvres de Jules Verne : La fabuleuse expédition du professeur Ferguson. C’est tout l’univers du romancier français, tant scientifique que visuel, qui se retrouve, pendant 50mn, à portée d’enfants. À découvrir à Avignon, jusqu’au 29 juillet, au Collège de la Salle.

La fabuleuse expédition du professeur Ferguson, MES Christel Claude, avec Justine Boulard et Julien AssematRenforcée par les rideaux noirs qui recouvrent intégralement la salle, la belle scénographie résonne d’emblée comme une promesse. Nous y sentons l’amour du travail artisanal, manuel, le goût des petites trouvailles qui transforment les spectacles en émerveillements contés. C’est l’œuvre de Christel Claude, qui signe également l’adaptation textuelle et la mise en scène.

Nous voici dans la cabine d’un sous-marin, ou plutôt d’un « bathyscaphe », terme que le professeur Ferguson tente d’inculquer à sa jeune et espiègle passagère clandestine. On oubliera que ce terme, inventé au XXe siècle, est un brin anachronique pour Monsieur Verne, puisque l’adaptation libre implique nécessairement un croisement des temps et des lieux.

Au commencement était une quête : le professeur Ferguson part à la recherche d’une méduse phosphorescente, l’Aequorea Victoria, qui permettrait de guérir d’une sinistre maladie, celle qui a emporté la femme du scientifique plusieurs années auparavant. Solitaire et recroquevillé sur ses travaux incompréhensibles, il dirige son submersible vers les profondeurs du Pacifique. Le voyage se déroulerait sereinement si une enfant – la malicieuse Jenny – ne s’était glissée dans une malle, à la place des précieuses denrées nécessaires au périple. L’aventure peut commencer, entre repas d’endives ou de radis noir, monstre marin et capture de la méduse tant désirée…

Une quête artistique et pédagogique

La pièce joue sur un ressort connu, celui de l’opposition entre deux personnages aux antipodes : le sérieux professeur, au jargon scientifique incompréhensible, et la curieuse petite Jenny, bavarde impénitente et impossible touche-à-tout. Dans ce décor uchronique propre au XIXe siècle, prédominé par les machines à vapeur (pensons aux dessins animés Nadia le secret de l’eau bleue ou, plus proche de nous, Avril et le monde truqué), un dialogue pédagogique s’instaure, afin de faire comprendre à Jenny – et par conséquent aux jeunes spectateurs – les mystères de la science et des techniques.

Qu’est-ce que l’ADN ? Comment fonctionne un aimant ou un ballon aérien ? Il y a certes le discours, toujours un peu nébuleux en dépit des explications didactiques ; il y a encore les objets dont se sert chacun des personnages pour symboliser la théorie, afin d’imager la notion évoquée. Une belle tentative qui ravira les enfants avides de tout savoir, de tout comprendre… Certaines notions plus existentielles sont rapidement balayées, telle la mort de la femme du scientifique, mais de manière trop rapide pour que cela ait un impact réel sur le public.

Julien Assemat et Justine Boulard (ainsi que sa peluche, Monsieur Crockston, évidemment !) tirent largement leur épingle de ces contrastes multipliés, formant un duo équilibré et intéressant. La création lumière de Lucas Baccini et celle musicale de Skeleton Band ajoutent d’intéressantes variations, permettant à l’ensemble de garder un rythme que la scénographie, en raison de sa richesse et de sa complexité, tend parfois à ralentir, les comédiens se voyant contraints à des manipulations difficiles – un défaut qui ne manquera pas d’être corrigé au fil des représentations.

À tous parents qui souhaitent faire goûter l’univers de Jules Verne à leur progéniture, à tous les enfants qui ont le goût de la manipulation et des questionnements interminables, voici une proposition artistique qui ne manquera pas de vous enchanter, le temps d’une traversée en eaux profondes.

Pierre MONASTIER

 



  • Création : 2018
  • Durée : 50mn
  • Public : à partir de 7 ans
  • Texte : Christel Claude, d’après l’œuvre de Jules Verne
  • Mise en scène : Christel Claude
  • Avec Justine Boulard et Julien Assemat
  • Création lumière : Lucas Baccini
  • Création musicale : Le Skeleton Band
  • Compagnie : Noir Titane
  • Diffusion : Céline Boudet au  06 89 05 48 15 et diffusion@compagnie-noir-titane.com

.

Tournée

– 6-29 juillet : Collège de la Salle à Avignon – tous les jours à 11h et 15h (relâche les lundis)

En savoir plus sur le spectacle : La fabuleuse expédition du professeur Ferguson

La fabuleuse expédition du professeur Ferguson, MES Christel Claude, avec Justine Boulard et Julien Assemat



Découvrir toutes nos critiques de spectacles



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage