Sélectionner une page

10 juillet 1876 : la (belle) surprise du (pas encore) chef Mahler

10 juillet 1876 : la (belle) surprise du (pas encore) chef Mahler
Publicité

Instant classique – 10 juillet 1876… 143 ans jour pour jour. Depuis septembre 1875, Gustav Mahler se trouve au conservatoire de Vienne, dirigé alors par une légende locale vivante, Joseph Hellmesberger, dont on entend quelques valses parfois lors du concert du nouvel an.

Gustav Mahler avait réussi à entrer dans ce cénacle grâce aux recommandations de plusieurs personnalités éminentes, qui avaient été subjuguées par ses dons musicaux. Il a alors quinze ans. Parmi les amis que Mahler se fait au conservatoire se trouve notamment Hugo Wolf, son exact contemporain, avec qui il partage une petite chambre. Il donne quelques cours de piano et parvient très péniblement à assurer sa subsistance avec les quelques sous que lui envoie son père, qui ne roule pas vraiment sur l’or.

L’année suivante, il obtient un premier prix d’excellence pour un quintette avec piano, car à ce moment et pour quelques années c’est surtout la musique de chambre qui l’attire et l’occupe. Le 10 juillet 1876, il présente également au conservatoire un quatuor avec piano (il tient lui-même la partie de piano), qu’il jouera pour un public plus large le 12 septembre suivant. Malheureusement, il ne nous reste aujourd’hui qu’un seul mouvement, joué ici par le quatuor Borodine.

À cette période, Mahler est déjà un élève turbulent et un adolescent des plus instables. Il avait démissionné avec fracas du conservatoire en mars, avant de faire une piteuse lettre d’excuses à la direction. On le dit excentrique, autoritaire et même tyrannique, sans cœur. D’autres louent au contraire sa grandeur d’âme.

Prémices de la personnalité complexe qu’il sera bientôt, ce mouvement de quatuor, tout à fait dans son temps et que je trouve très beau mais aussi assez sombre, annonce ici ou là l’atmosphère de ses œuvres à venir.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Photographie de Une – Gustav Mahler, photographié par Moriz Nähr en 1907

Publicité

Laisser un commentaire

Vidéos Avignon OFF 2019 : les compagnies parlent de leurs spectacles !

affiche le phèdre éternelle festival avignon off 2019affiche les travailleurs de la mer festival avignon off 2019Affiche UN CHAMP DE FOIRE festival avignon off 2019affiche faut-il tout dire dans un couple avignon off 2019affiche spectacle le crepuscule avec John Arnold et Philippe Girard festival off avignon 2019affiche spectacle marjorie falusi en folie festival d'avignon off 2019affiche spectacle kosh festival off avignon 2019affiche spectacle les échos ruraux festival off d'avignon 2019affiche spectacle building festival off d'avignon 2019affiche spectacle penetrator festival off d'avignon 2019affiche spectacle j'arriverai par l'ascenseur de 22h43 festival off avignon 2019affiche spectacle Fushigi festival off avignon 2019affiche spectacle en panne au festival off d'avignon 2019affiche spectacle un week-end sur deux au festival off d'avignon 2019

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook