Instant classique – 17 juin 1957… 61 années jour pour jour. C’est le New York City Ballet qui commande au début des années 50 une nouvelle œuvre à Igor Stravinsky, qui la termine en 1956 après une longue période d’interruption.

« Âgon », c’est le combat en grec, celui qui fait référence à la compétition sportive. C’est là tout l’argument du ballet en question. Pas de livret, pas d’histoire, juste de la danse, avec douze danseurs et un grand orchestre qu’on n’entend jamais en tutti. L’écriture musicale est sérielle (mais écoutable, je rassure les réfractaires à la musique contemporaine) et chaque danse est extrêmement courte.

Igor Stravinsky, éternel caméléon de la musique, avait opté pour l’écriture dodécaphonique, celle prônée par Arnold Schönberg, dès le début des années 50. Ce ballet en est le premier exemple significatif. Il est créé à Los Angeles en concert il y a tout juste 61 ans et le sera sur scène à New York quelques mois plus tard, dans une chorégraphie de George Balanchine.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »