Select Page

18 mars 1902 : Arnold Schönberg sort de la nuit

18 mars 1902 : Arnold Schönberg sort de la nuit
Advertisement

Instant classique – 18 mars 1902… 117 ans jour pour jour. La nuit transfigurée est un exemple (relativement rare) de musique de chambre à programme. Elle est en effet composée pour sextuor à cordes par Arnold Schönberg qui a alors 25 ans à l’automne 1899, sur la base d’un poème de son ami Richard Dehmel, auteur alors très en vogue.

Ce poème raconte l’histoire d’un couple qui marche dans la nuit. La femme avoue à son compagnon qu’elle attend un enfant qui n’est pas de lui. La musique décrit l’atmosphère nocturne, l’aveu, la réaction de l’homme et enfin sa réponse, pleine d’amour et de passion (c’est une histoire qui finit bien).

Que ceux qui redoutent une partition dodécaphonique, voire quasi expérimentale, du chef de la seconde école de Vienne se rassurent : Schönberg reste là dans sa première période (c’est son opus 4), très post-romantique, inspirée d’abord par Brahms et surtout Wagner. Ce qui ne rend pas la partition aisément accessible pour autant. D’ailleurs, la création de ce sextuor, le 18 mars 1902, par le fameux quatuor Rosé et deux membres de l’orchestre philharmonique de Vienne, provoque un énorme scandale. Il est d’abord rejeté par les institutions musicales de la ville et lors de son exécution publique, la salle se divise en partisans et adversaires.

Malgré ce barouf, La nuit transfigurée reste une des œuvres les plus célèbres de son auteur, l’une des plus jouées aussi car si elle flirte avec la tonalité et se révèle très audacieuse, elle reste tout de même profondément marquée par l’émotion qu’elle raconte, avec un brin de sentimentalisme je trouve même.

Arnold Schönberg transforme son sextuor en poème symphonique pour cordes quelques années plus tard et c’est d’ailleurs comme ça qu’il est le plus souvent joué aujourd’hui, d’autant qu’un ballet a été créé sur cette base par le chorégraphe Anthony Tudor en 1942.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook