Select Page

1er décembre 1832 : Mendelssohn à bon port

1er décembre 1832 : Mendelssohn à bon port
Advertisement

Instant classique – 1er décembre 1832… 186 années jour pour jour. En 1828, à peine trois ans après que Ludwig van Beethoven en a lui-même tiré une partition avec chœurs, Félix Mendelssohn s’inspire de deux poèmes de Goethe évoquant un voyage maritime pour composer un poème symphonique en deux parties.

Ce voyage figure le vers « le silence profond règne dans l’eau », la mer calme, puis voit le vent se lever et les vagues commencer à rouler dans un ciel serein. Puis c’est l’arrivée au port, si triomphale qu’on se demande si cette mer calme et cet heureux voyage ne cachent pas une grosse peur de l’eau…

Diptyque simple pour une œuvre séduisante et toute mendelssohnienne, que le compositeur crée d’abord en privé en septembre 1828. Ce n’est que quatre ans plus tard, à la Singakademie de Berlin, qu’il en dirige l’audition publique. En voici une version subtilement conduite par Claudio Abbado à Londres.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait