Select Page

27 février 1814 : Beethoven a-t-il jamais créé quelque chose de petit ?

27 février 1814 : Beethoven a-t-il jamais créé quelque chose de petit ?
Advertisement

Instant classique – 27 février 1814… 204 années jour pour jour. A l’été 1812, Ludwig van Beethoven prend les eaux en Bohème, à Teplitz. Parmi les vacanciers qu’il y retrouve, la cantatrice allemande Amélie Sebald lui fait un peu tourner la tête. Et alors, juste après la merveilleuse septième et de longues années avant la monumentale neuvième, il compose cet été là une nouvelle symphonie.
.

Ludwig van Beethoven en fera assez peu de cas par la suite, si bien qu’on lui prête même l’idée de l’avoir baptisée « petite symphonie », ce qui n’est écrit nulle part et n’est pas avéré. C’est pourtant un petit bijou de finesse et, un peu comme la septième, plein de bonne humeur et de joie. En témoigne ce second mouvement « allegretto scherzando » où, justement, Beethoven scherza un po’ (littéralement : « plaisante un peu »).

Difficile de ne pas entendre dans cette courte page des échos de son grand maître, Joseph « papa » Haydn !

Créée 18 mois après sa composition, la 8e symphonie sera plutôt mal accueillie et c’est depuis l’une des moins jouée du maître. Offrez vous un petit bol d’air quand même, ici dans l’une des nombreuses interprétations laissées par Karajan ! 

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique : anecdotes, découvertes et… musique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 Photographie de Une – Statue de Beethoven sur la Münsterplatz, à Bonn (Allemagne).


Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage