fbpx

Sélectionner une page

27 mai 1899 : Ravel sur un tapis volant

27 mai 1899 : Ravel sur un tapis volant
Publicité

Instant classique – 27 mai 1899… 120 ans jour pour jour. Alors qu’il est un jeune élève du Conservatoire de Paris, à vingt-deux ans à peine, Maurice Ravel rêve de composer un opéra sur le modèle de ceux de Rimsky-Korsakov, et donc entouré des parfums orientaux.

Mais quand on dépasse à peine les vingt ans, on est souvent un peu velléitaire et le projet est parti en quenouille. Si bien qu’il ne reste à peu près rien des mélodies imaginées par le jeune compositeur pour cette Shéhérazade… mais l’ouverture, elle, est parvenue jusqu’à nous.

C’est l’une des toutes premières œuvres symphoniques de Ravel, qui n’a pas encore trouvé son propre style, mais qui lorgne vers ses contemporains et son exemple russe en matière d’orchestration, le grand Rimsky.

Coup d’essai, mais coup de maître, déjà ! L’ouverture « de féerie » porte bien son nom, ici magnifiée par Claudio Abbado et l’orchestre symphonique de Londres.

Laissez vous aller aux brises des 1001 nuits !

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !