Instant classique – 28 avril 1948… 72 ans jour pour jour. C’est à la demande de l’écrivain et impresario Lincoln Kirstein et pour la New York Ballet society, que Kirstein avait créé aux côtés de l’incontournable George Balanchine, qu’Igor Stravinsky compose en 1947 un nouveau ballet, qui sera le dernier reposant sur la mythologie grecque, puisque reprenant le mythe d’Orphée.

Sur une chorégraphie de Balanchine, évidemment, ce ballet se décompose en trois scènes et douze numéros. C’est une partition pour orchestre, mais plutôt intimiste, privilégiant certains groupes d’instruments plutôt que les grands ensembles. L’introduction, avec Orphée en deuil, est une merveille de douceur et d’équilibre, mais la danse la plus remarquable de cette œuvre reste le pas de danse d’Orphée, au milieu de l’ouvrage, qui est clairement tourné vers l’âge baroque dans sa structure.

C’est une très belle œuvre, sans tapage, un peu mystérieuse et hors du temps, exactement comme le mythe d’Orphée, et qui fête aujourd’hui ses soixante-douze ans tout rond, puisqu’il a été créé le 28 avril 1948 au City center of Music and Drama de New York.

C’est à la suite de cette création que le président du centre a proposé à Kirstein et Balanchine de faire de leur société une compagnie résidente de ce dernier et c’est ainsi qu’est créée la même année le fameux New York City Ballet, l’une des plus célèbres et talentueuses compagnies de danse du monde, que Balanchine dirigera jusqu’à sa mort en 1983.

En voici un extrait par l’orchestre de chambre… Orpheus !

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »