Instant classique – 30 mars 1784… 236 ans jour pour jour. Mozart achève la partition de son quintette pour piano, hautbois, clarinette, cor et basson. Une formation très (mais alors vraiment très) rare.

C’est peu dire qu’il en est fier. « Moi-même je le tiens pour ce que j’ai encore fait de mieux dans ma vie », écrit-il à son père Léopold. Le choix de ces instruments fait en effet de cette œuvre une sorte de petit concerto à la sonorité très particulière que Beethoven imitera quelques années plus tard, sans parvenir au même niveau d’excellence.

D’une veine mélodique inépuisable et reconnaissable entre toute, le quintette de Mozart comporte trois mouvements, autant de tours de magie qui devraient vous aider à bien commencer cette journée !

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »