7 juin 1879… 142 ans jour pour jour – Jules Massenet compose une marche héroïque, un peu orientalisante, originellement composée pour orchestre, afin de soutenir Szeged, ville du sud de la Hongrie frappée par des inondations d’une ampleur inédite qui la détruisent presque totalement.

Szeged est une ville du sud de la Hongrie qui en sera d’ailleurs la capitale pendant quelques mois, alors que les Hongrois se lancent derrière Kossuth dans une guerre de libération contre l’empire autrichien en 1848-1849, au moment du printemps des peuples. La répression sera très dure.

Mais c’est un autre événement qui conduit à la composition de la petite (et assez secondaire, disons-le d’emblée) œuvre d’aujourd’hui. En 1879, Szeged subit des inondations d’une ampleur inédite qui ravagent toute la ville et la détruisent à 95 %. Cette catastrophe soulève une vive émotion en Europe ; l’Opéra de Paris organise le 7 juin de cette même année, voici cent quarante-deux ans, un grand festival au profit des victimes.

C’est à cette occasion que Jules Massenet, qui a alors trente-sept ans, présente une marche héroïque, dite marche de Szabady (ne me demandez pas pourquoi). La marche, un peu orientalisante, est normalement composée pour orchestre, mais je n’en ai pas trouvé trace.

Franz Liszt, à qui elle est dédiée par ailleurs, en fera une transcription pour piano, mais c’est un autre arrangement que je vous propose, celui pour banda, comme disent les Italiens (ben oui, c’est une marche).

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : éphéméride