Quand on n’a que Zemmour… Ce texte, subtil et délicat, est adapté librement mais vraiment très librement de la chanson « Quand on n’a que l’amour », de Jacques Brel.

Arrêt Buffet

Quand on n’a que Zemmour
À s’offrir en partage
Comme unique rivage
Qu’est notre grand Zemmour

Quand on n’a que Zemmour
Mon Zemmour toi et moi
Pour qu’éclatent les doigts
D’honneur chaque jour

Quand on n’a que Zemmour
Pour vivre ses promesses
Sans nulle autre richesse
Que d’y croire toujours

Quand on n’a que Zemmour
Pour meubler les cervelles
Et couvrir de poubelles
La beauté des faubourgs

Quand on n’a que Zemmour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique recours

Quand on n’a que Zemmour
Pour habiller Pétain
Maurras et miliciens
De manteaux de velours

Quand on n’a que Zemmour
À offrir en prière
Pour les maux de la terre
Un simple troubadour

Quand on n’a que Zemmour
À offrir à ceux-là
Dont l’unique combat
Est de vivre au jour le jour

Quand on n’a que Zemmour
Pour tracer un chemin
Et forcer les ronds-points
À chaque carrefour

Quand on n’a que Zemmour
Pour parler aux canons
Et rien qu’une chanson
Pour convaincre alentour

Alors sans avoir rien
Que la force de détester
Il aura dans ses mains

Amis le pays entier !

Philippe TOUZET


.
Lire les dernières chroniques de Philippe Touzet :
Lettre aux jeunes autrices et auteurs de théâtre
“Je savais à peine le nom de ton pays”, de Jean-Claude Berutti
Dialogue sur le théâtre français – Inter/dits de scènes
Autrices de théâtre : la grande injustice
À la vitesse du son !

.



Auteur de théâtre, scénariste de fictions radio, président des Écrivains associés du théâtre (E.A.T) de 2014 à 2019, Philippe Touzet tient une chronique bimensuelle dans Profession Spectacle depuis janvier 2021, intitulée : « Arrêt Buffet ».