« Il y a une double fracture qu’il faut résorber ! La première est entre les peuples et leurs institutions ; la deuxième est entre les peuples d’Europe eux-mêmes. » Devant cette double fracture, Jean-Noël Tronc propose de recommencer par la culture, en plaidant en faveur d’une souveraineté européenne (notamment numérique) assumée.

Jean-Noël Tronc, cofondateur et président de France Créative, directeur général de la Sacem, a fait paraître en mars 2019 un ouvrage intitulé : Et si on recommençait par la culture ? Plaidoyer pour la souveraineté européenne (éditions du Seuil). En deux parties, cet essai s’attaque toujours d’abord à la question du numérique et de l’Europe, avant de s’interroger sur le concept même de culture européenne, qui dessinerait une identité commune à tous les peuples tout en respectant leur riche diversité.

Nous l’avons rencontré longuement à l’issue de son intervention organisée par Altaïr think tank au Village du Off, en juillet dernier.

Interview : Pierre MONASTIER
Image : Yves TRAUGER

.
Voir aussi :

Vidéo. Les conseils de Tristan Nitot (Qwant) pour sortir du capitalisme de surveillance
Vidéo. Philippe Mutricy (Bpi France) : la révolution numérique est loin d’être finie !
Vidéo. Tariq Krim (Dissident.ai) : échappons aux 10 sociétés qui contrôlent nos vies numériques
Vidéo. François Adibi (Altaïr) : une assemblée constituante pour sortir de l’internet prédateur

.